CEPICI : MON PARCOUR DE COMBATTANT (Part 2)

Je confirme que vous pouvez créer une société en 24H après le dépôt de votre dossier.

Mais  avant le dépôt de  ce dossier …. Je me suis rendue à la CEPICI au total 8 fois. Je suis sûre que j’aurai continué ce marathon si à un moment je ne m’étais pas décidé à leur expliquer que j’avais autre chose à faire que de venir m’asseoir sur les chaises cassées de la salle d’attente, respirer  l’air frais, regarder les dames marcher sans chaussures dans le bureau,  écouter les conversations de mèches, de carte bancaire égarée, etc…….

La 1ère fois  fut avec une dame

2 semaines après je repartais pour vivre ma seconde expérience. Ce fut avec un jeune homme  qui  a pris mes documents et procédé aux différentes corrections. Visage fermé. Pas le temps de discuter, ou d’expliquer : « Faites les corrections et revenez avec votre dossier »

La 3ème fois je rencontre un  autre jeune homme qui me pose cette fois- ci un problème de contrat de bail. Et me demande de procéder à d’autres corrections.

Moi : OK, mais pourquoi votre collègue ne m’en a pas parlé la dernière fois?

Lui : il faut faire ce que je vous demande  et vous verrez  qu’à votre prochain passage votre dossier sera au complet. Je n’avais pas la réponse à ma question mais j’ai préféré ne pas perdre ma journée.

Pour la 4ème fois, je tombe sur une jeune dame.  Ma 4ème experte !

Elle apprécie les documents  et fait ressortir sur le contrat de bail un élément pertinent que le 2ème et le 3ème aurait pu me dire.  Contrairement à ses collègues, elle semblait plus disposée à communiquer. Après différentes explications nous avons fini par convenir des corrections qu’il fallait « définitivement » apporter. Entre autres, je devais également télécharger un dernier document sur leur site.

Moi : Vous ne pouvez pas m’aider à imprimer ce dernier document?

Elle : Non, nous n’avons pas d’imprimante ici

Moi : Ok

Mieux vaut ne pas lui expliquer que l’un des avantages à passer de longs séjours  dans les salles d’attente résidait dans  la possibilité de voir et/ou d’entendre  beaucoup de choses. Mais bref, ne gâchons pas cet après-midi.

Je rentre chez moi et pas de trace du document sur le site. Je mets cela sur le compte de la fatigue de la semaine. Le lendemain toujours pas de trace. Il faut se rendre à l’évidence : LE DOCUMENT N’EST PAS SUR LE SITE !

Je repars pour la 5ème fois le Lundi suivant et comme Dieu sait si bien faire ses choses,  je suis retombée sur la même dame lorsque mon tour arriva.

Moi : Mme, votre document n’est nulle part sur le site

Elle : Ah bon ? Je n’ai pas la connexion internet pour  vérifier, mais si vous avez une clé USB je peux vous le mettre dessus.

Moi : surprise…….. Je me demandais pourquoi je n’avais pas eu droit à cette option le vendredi dernier ?   Bref, je mis la main dans mon sac et lui donna une clé USB

Sac de femme ! Il  y a tout à l’intérieur ! Demandez seulement !

A la sortie du CEPICI, j’ai préféré rechercher un cyber café au plateau pour remplir le document et l’imprimer. Je revins pour la 6ème fois  et donna le dossier à la même dame.  Elle fit un dernier contrôle.

Elle : Votre dossier est  à jour. Patientez un peu. Mon collègue va vous recevoir afin de programmer un rendez-vous  en Mai pour le dépôt.

Moi : …en MAI ?! Nous sommes en Avril, le 17 Avril !

Elle : oui vous allez voir ça avec lui

Après quelques minutes d’attente, je me présente devant le jeune homme qui m’a reçu lors de ma 3ème visite.  Monsieur était au téléphone et à continuer à bavarder de choses qui ne concernent  ni le service, ni la cliente que je suis. Lorsqu’il a fini de téléphoner, il s’excusa et se leva.

Décidément….Me voici assise devant son bureau à humer l’air.

Son collègue d’à côté (celui qui m’a reçu la 2ème fois) ayant remarqué que je n’étais pas « particulièrement heureuse » de me retrouver parmi eux  vint vers moi.

Lui : Bonjour Madame. Est-ce qu’on peut vous aider ? Je vous ai déjà reçu une fois je pense, votre société n’a pas encore été créé ? Pourquoi ?

Moi : je ne sais pas. C’est à vous les « experts de la CEPICI » de me le dire je crois.

Lui : je pense que cela est certainement dû au nombre élevé de corrections  à faire.

Moi : je ne pense pas. Si vous prenez la peine de bien regarder chaque dossier et d’expliquer aux personnes  ce qu’ils doivent faire,  je pense qu’on se porterait tous mieux.

Il a voulu rentrer dans une discussion, mais je lui ai calmement expliqué que le plus important pour moi à cet instant T était qu’on me donne la conduite à tenir par rapport à mon dossier. Sur ce,  il demanda  à l’une de ses collègues d’aller vérifier si le nom de ma structure n’existait pas déjà. Quant à moi,  il souhaiterait me recevoir lui-même.

La dame revient quelques minutes plus tard en disant qu’il semblerait que sous cette forme ma dénomination  existe déjà dans leur base. C’est après cet épisode que l’agent  qui était censé me recevoir revint dans le bureau (soit plus d’une dizaine de minute plus tard)

Enfin le moment tant attendu arriva. L’heure est au débat avec « mon sauveur »  (comme je l’ai surnommé) qui reconnait m’avoir reçu la 1ère fois, et ne comprend pas pourquoi les choses ont pris du temps avec ma création.

Moi : NON Monsieur, vous étiez la 2ème personne.  J’ai rencontré presque tout le monde dans ce bureau de 5 agents. A chaque fois chacun y allait de son humeur et de son expertise. Cela fait plus d’un mois que je fais des «  vas et viens » dans vos locaux pour créer une entreprise. Pourquoi  vous ne prenez pas  la peine de bien regarder et de traiter correctement chaque dossier que vous avez en face de vous ?  En ce qui concerne le nom de la Société. Pourquoi c’est maintenant qu’on m’en parle ? Vous n’aurez pas pu faire ces investigations depuis tout ce temps? Honnêtement je ne vous demande pas d’explications. Je veux juste en finir avec la création de ma société et passer à autre chose.

Lui : vraiment Madame, je vous prie de nous excuser. Mais en ce qui concerne le nom de votre société, ça n’aurait pas changé grand-chose car les sociétés s’enregistrent chaque jour et l’information que je vous aurais donnée il y a un mois, peut ne plus être exacte aujourd’hui. Maintenant, quel jour vous conviendrais pour votre RDV ?

Moi : le plus tôt serait le mieux (sachant que sa collègue avait parlé de Mai …….)

Lui : est-ce que le Jeudi 20 Avril à 8h30 vous arrangera ?

Moi : OUI

C’est ainsi que le Jeudi à 8H30 j’étais pour la 7ème fois dans les bureaux de la CEPICI !

SERVICE IMPECABLE ! J’ai été pris en charge dès mon arrivée par mon « sauveur » qui m’a introduite  auprès de son collègue dans un autre bureau. En moins de 30mn, j’avais fini avec les formalités.

RDV le lendemain à 16H30 pour le retrait des documents.

Le Vendredi 21 Avril 2017 fut le jour de retrait des documents portant création de mon entreprise.

EN RESUME, je suis à même de vous confirmer que « effectivement les sociétés sont créées en 24H » !

Toutefois, j’aimerais attirer l’attention des dirigeants  sur quelques-uns de vos challenges :

– Réparation des sièges de la salle d’attente,

– Augmentation  si possible du personnel au niveau de la réception et de l’analyse des dossiers,

– Formation du personnel aux basiques d’une « bonne qualité de service » : on ne mange pas dans les bureaux, on n’y marche pas les pieds nus en présence des clients, on n’y achète pas de vêtements, le sourire et la politesse ne doivent pas être fonction du style vestimentaire, ….

– Instauration  des séances de coaching en interne afin que les agents soient tous au même niveau d’information.

Bon week- end et à bientôt pour une autre expérience !

La CHRYSALIDE Formation à votre service !