CLINIQUE ST VIATEUR : NE TUEZ PAS LES PATIENTS AVANT LA CONSULTATION !

Souffrant de douleurs au ventre et dans la poitrine, je me suis décidée au bout de 24H d’automédication à me rendre aux soins. La clinique ST VIATEUR de la Riviera Palmeraie (ABIDJAN) n’étant pas loin de mon domicile, je me retrouve dans leurs locaux.

J’explique à la jeune dame qui se charge des patients à l’arrivée la raison de ma présence. Elle demande ma carte d’assurance et inscrit mon nom sur sa liste d’attente. J’ai pris la peine de compter le nombre de personnes qui étaient devant moi et il n’en avait pas plus de 5. L’attente ne devrait donc pas être longue en ce jour férié.

Au bout de 1H30 mn, mon époux et moi avions commencé à nous inquiéter car visiblement des patients venus après nous étaient passés et repartaient de la Clinique. Mon époux alla à l’accueil pour comprendre ce qui se passait et se rendit compte que mon nom a purement et simplement été barré de la liste comme si j’étais déjà passée en consultation.

Lui : comment se fait-il que son nom a été barré alors qu’elle n’a pas vu le docteur ?

L’agent : nous allons nous occuper d’elle……

Il revint s’asseoir à nouveau. Nous les observions derrière le guichet à vaquer à leurs occupations. Au bout de 20mn, j’ai proposé à mon époux que nous changions de clinique. Nous nous sommes levés et sommes allées vers les agents. En nous voyant venir, l’une d’entre elle s’empressa de lancer : « nous nous occupons de vous déjà»

Moi : c’est bon, retournez- moi ma carte, svp

….et là sans aucune forme de procédure et sans gêne, elle me tendit ma carte !

Waouh !!!! je n’avais ni l’énergie pour parler, ni pour observer mon époux leur exprimer son mécontentement après plus de 2heures d’attente. Je devais me faire soigner.

Je suis consciente que je ne suis pas la seule à avoir vécu ce genre de traitement. La clinique n’est pas un supermarché encore moins une boutique où l’on se rend pour le plaisir de se promener. Le patient qui décide de se présenter dans votre centre de santé est déjà affecté sur plusieurs plans : physique, mental etc. L’accueil et la prise en charge doivent être différents de celle qu’on a dans une surface.

La direction doit veiller à mettre à ce poste des professionnels. Des personnes qui comprennent qu’un sourire peut calmer une douleur. Des personnes qui ne barrent pas le nom d’une patiente alors qu’elle n’a pas vu le médecin. Des personnes qui savent reconnaitre leurs erreurs et rassurer les patients. Des personnes qui ne prennent pas 30 mn pour faire valider une carte de santé lorsque d’autres à quelques mètres de là, le font en moins de 10mn. L’administration de la clinique doit éviter de nous mettre en face des stagiaires ou des agents venus encaisser leurs salaires au mépris de l’Homme. Des personnes qui ne comprennent pas qu’à ce poste on doit faire montre de courtoisie et de compréhension vis-à-vis du patient; qui ne trouvent pas de mots pour retenir un patient déçu qui décide de partir.

Chers Docteurs, de grâce vous faites un métier noble, veillez à ce que le système que vous avez mis en place n’affecte pas la qualité de votre travail.

Merci.

Et vous qui me suivez depuis un certain temps, avez-vous vécu une fois une pareille frustration ? Comment avez-vous pu gérer la situation et vous soigner ?

Bon week- end et à vendredi prochain pour une autre expérience !

La CHRYSALIDE Formation